Site français

[Inscrivez-vous] Journée mondiale des sols 2019 - L’érosion des sols… une actualité ! Solutions locales et territoriales

Données de l'événement
Paris, France

Abritant plus d’un quart de la biodiversité terrestre, des sols préservés sont essentiels pour une sécurité alimentaire, le maintien de la bonne qualité des eaux, ou encore le stockage de carbone. Ce qui place les sols au cœur de notre qualité de vie. Leur dégradation affecte négativement notre qualité de vie. C’est pourquoi il est capital de mettre en lumière les recherches et de développer des politiques publiques pour garantir la préservation de cette ressource. (afes.fr)

Dans le cadre de la stratégie thématique pour la protection des sols mise en place la Commission Européenne, l’érosion des sols a été identifiée comme l’une des 8 principales menaces pesant sur les sols européens. Cette érosion, contrairement à d’autres facteurs de dégradation des sols (e.g. contaminations, baisse de biodiversité, baisse de la teneur en matières organique) entraîne une perte irréversible de sols.

Objectif : une journée de réflexion et de production sur l'érosion des sols

L'Association française pour l’étude du sol (Afes) co-organise la JMS depuis 2013 en partenariat avec le Club parlementaire pour la protection et l’étude du sol (CPPES). L'Agence française pour la biodiversité est également partenaire.

La particularité de cette édition est la mise en place d’ateliers participatifs multi-acteurs sur 4 thèmes différents :

  • solutions à l’échelle du territoire,
  • solutions à l’échelle de la parcelle,
  • problématiques liées à la gestion des sols dans la bande littorale,
  • outils et solutions apportées par les politiques publiques.

De plus les échanges auront pour vocation à être capitalisés et valorisés, par la suite, dans des documents de sensibilisation.

Cette journée s'adresse aux professionnels de la recherche, élus, acteurs territoriaux, association environnementales, association d’élus, citoyens intéressé par les questions de préservation des sols, agriculteurs, fonctionnaires territoriaux (e.g. Dreal et autres), syndicats de bassin versant, bureaux d’études…

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'à fin novembre 2019.