Veille sur les changements de distribution d’espèces à enjeux

De nombreuses données d’observation de la faune et de la flore sont collectées de manière « opportuniste » (= sans protocole dédié) depuis plusieurs années dans les espaces naturels protégés.

Les cartes de distribution produites à partir de ces données font apparaître des concentrations d’espèces dans les zones les plus fréquentées par les observateurs alors que d’autres secteurs sont vides d’observations. Ce déséquilibre est particulièrement marqué en montagne où les accès sont contraints par le relief et la présence de sentiers.

Conscients de ce biais, plusieurs parcs nationaux souhaitent s’engager dans une stratégie d’acquisition de données de manière plus systématique et standardisée. Elle nécessite bien souvent une connaissance préalable de la détectabilité des espèces et taxons à suivre. Un état des lieux robuste permettra ainsi de mieux détecter des changements dans le futur, d’identifier des pressions éventuelles et y remédier le cas échéant.

Travaux en cours

Suivi de l’évolution de la distribution d’une espèce rare et cryptique : le Phyllodactyle d’Europe (PN des Calanques et de Port-Cros) 

Phyllodactyle d'Europe (2)
Phyllodactyle d’Europe, espèce cryptique © T. Couturier

Dans le cas d’espèces rares et cryptiques, il est essentiel d’optimiser les chances de détecter les individus selon leurs rythmes d’activité et leur occupation de l’espace. 

Le Phyllodactyle d’Europe (Euleptes europaea) est un gecko méditerranéen dont la distribution française est fortement réduite. Il fait face à des menaces multiples : progression de la couverture forestière, introduction d’espèces exotiques

nvahissantes (autres geckos, rats…), travaux de réhabilitation de bâtiments, etc. 

Les individus sont difficiles à observer en raison de leur petite taille et de leur activité exclusivement nocturne. En journée, ils trouvent abri dans les fissures rocheuses où ils sont parfois visibles. Il est donc important de bien caractériser les biais induits par la détection imparfaite des individus. 

Une étude-pilote basée sur des prospections réalisées de jour et de nuit est menée sur les îles du Frioul et de Porquerolles. Les résultats permettront de proposer un protocole étendu aux autres îles et îlots des deux parcs nationaux afin de suivre des changements de distribution de cette espèce.

Premiers résultats attendus en juillet 2019

 

 

Suivi de l’évolution de l’abondance du pic de la Guadeloupe (Melanerpes herminieri) (PN de la Guadeloupe)

Lancement en cours.

Premiers résultats attendus en 2020

 

Recommandations pour le déploiement de pièges-photos pour l'acquisition de données sur des espèces difficiles à détecter / rares / peu étudiées (PN de La Réunion)

Lancement en cours.

Premiers résultats attendus en 2020