Stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées

La stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées (SCGAMP) date de 2012. Elle marque des engagements forts faisant suite à d'importantes échéances et évolutions dont le Grenelle de la mer, les lois Grenelle et la Directive cadre sur la Stratégie pour le milieu marin (DCSMM). La stratégie 2020-2030 est en préparation.

Historique et calendrier

La stratégie 2012-2010 a été élaborée par un groupe de travail à la suite du Grenelle de la mer, et succède à la stratégie de 2007 portant uniquement sur les eaux métropolitaines. Le texte de la stratégie a été remis à la ministre chargée du développement durable en octobre 2011. Il a fait l’objet de consultations (instances nationales référentes, consultations interministérielles et collectivités d’outre-mer). A l’issue de ce processus et d'amendements, il a été adopté par les pouvoirs publics, lors du conseil des ministres du 18 avril 2012.

    Une nouvelle stratégie doit être annoncée en juin 2020 par le ministère de la Transition écologique et solidaire au Congrès mondial de la nature, organisé par l’UICN à Marseille. Cette stratégie future a été au cœur des travaux de la 4e édition du colloque des AMP en association avec plus de 400 acteurs de la mer, incluant la rencontre annuelle du Forum des gestionnaires d’AMP.

    Enjeux de la stratégie AMP 2020-2030

    Les travaux préparatoires à l’élaboration de la nouvelle stratégie et les études conduites ont permis d’identifier 5 enjeux pour l’avenir. Ils ont fait l’objet d’échanges et de débat lors du colloque national des AMP.

    Image
    5 enjeux pour la SNCGAMP 2020-2030

    Stratégie 2012-2020 : engagements et bilan

    Des engagements nationaux forts

    • 20% des eaux françaises en aires marines protégées à horizon 2020
    • Développement d’une nouvelle gouvernance au niveau national et des différentes façades maritimes (lois Grenelle)
    • Objectif global du « bon état écologique » pour 2020 (DCSMM).

    Sur ces bases, la stratégie établit 5 principes, donne des orientations pour la création et la gestion des AMP et son réseau, et fixe des priorités par écorégion. Ainsi le réseau des AMP doit

    • contribuer à la connaissance, au bon état des écosystèmes, au développement durable des activités,
    • s’inscrire dans les politiques intégrées de gestion du milieu marin et contribuer à la cohérence terre-mer des politiques publiques et
    • répondre à des finalités définies à des échelles multiples.

    Documents

    Bilan de la stratégie 2012-2020

    À la demande de l’AFB en vue de l’élaboration de la nouvelle stratégie AMP 2020-2030, le bureau d’études Actéon a réalisé un bilan évaluatif des résultats obtenus lors de de la Stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées 2012-2020. 14 fiches bilan (FB) ont été produites autour des 5 principes directeurs qui ont guidé la mise en œuvre du réseau d’AMP.

    SNCGAMP-rapport-bilan2020-Acteon_couv
    • Un réseau intégré dans le dispositif de connaissance et de suivi du milieu marin et de ses usages. (FB 3, FB2),
    • Un réseau contribuant au bon état des écosystèmes marins (FB3, FB4, FB5, FB6, FB7)
    • Un réseau contribuant au maintien ou au développement raisonné des activités maritimes (FB8, FB9, FB10)
    • Un réseau inscrit dans les politiques intégrées de gestion du milieu marin et contribuant à la cohérence terre-mer des politiques publiques (FB11, FB12)
    • Un réseau répondant à des objectifs définis à de multiples échelles (FB13, FB14)

        Ce document est une synthèse réalisée par l'AFB des 14 fiches produites dans le cadre du bilan évaluatif des résultats obtenus lors de la SNCGAMP 2012-2020, autour des 5 principes directeurs qui ont guidé la mise en œuvre du réseau d’AMP. Cette synthèse a pour but de nourrir les travaux des participants du colloque national des AMP en vue de l’élaboration de la nouvelle stratégie AMP 2020-2030.

        SNCGAMP-bilan2020-syntheseAFB_couv