AAP Micropolluants

Le réseau national et les travaux des 13 projets

Suite à l’appel à projets « Innovations et changements de pratiques : lutte contre les micropolluants des eaux urbaines » lancé conjointement par les agences de l’eau, le MEEM et l’Onema en 2013 pour accompagner un dispositif national de lutte contre la contamination des milieux aquatiques par les micropolluants, 13 projets ont été retenus à l’issu de la dernière phase de sélection en 2014. Un réseau des lauréats de l’appel à projets a été constitué pour favoriser les échanges entre les équipes et mutualiser les méthodologies, les outils et les résultats.

 A venir
20 décembre 2018 - Journée de restitution Micromegas : rôle des techniques alternatives sur la gestion des micropolluants dans les RUTP, Lyon

Présentation

Ces projets d'initiatives innovantes vont mobiliser sur 5 ans (2014-2018) des collectivités locales et leurs partenaires locaux privés  et/ou publics.

Vie des projets

Grandes étapes de la vie de ce réseau, avancée des projets..., les fruits de ces travaux sont intégrés à mesure de leur production.

 

Financement

Cet appel à projets s’inscrit dans la politique de Recherche-Développement-Innovation mise en œuvre par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) intégré dans l'AFB, les 6 Agences de l’eau et le Ministère du développement durable, pour la période 2013-2018.
Il s’inscrit également dans le cadre du plan national d’actions 2010-2013 lancé par le ministère pour mieux connaître et lutter contre la contamination des milieux aquatiques par les micropolluants.

Les groupes de travail thématiques et leurs productions

Afin d'assurer une mutualisation et une cohérence inter-projets, l'AFB a incité à la création de groupes de travail sur des thématiques transversales.

Des travaux sont en cours et sont ajoutés ici à mesure des productions.

Groupe de travail thématique Contact référent Production du groupe de travail
Sciences humaines et sociales SHS Cyrille Harpet Posters réalisés pour le Salon Aquaterritorial les 21-22 septembre 2016 à Mulhouse
Eaux pluviales Marie-Christine Gromaire  
Gestion des données analytiques Vivien Lecomte et Elodie Brelot

Lien vers la page web et les vidéos de l'outil

Ces projets vont mobiliser sur 5 ans (2014-2018) des collectivités locales et leurs partenaires locaux privés (entreprises, PME/PMI) et/ou publics (universités, laboratoires de recherches) sur des initiatives innovantes allant des changements de pratiques des usagers et des professionnels et de leur acceptabilité jusqu’à la réalisation de nouvelles solutions techniques (développer des aménagements urbains pour la gestion des eaux pluviales, méthodes de diagnostic des pollutions…) prenant en compte la notion de coût /efficacité. Ils s'articulent autour de 4 grandes thématiques.

Pour en savoir plus :

Lutte contre les résidus de médicaments et de cosmétiques d’origine domestique

Cosmet'Eau Changements de pratiques dans les cosmétiques : des lanceurs d’alerte aux impacts sur le milieu aquatique Adèle Bressy 
Leesu - Université Paris-Est Créteil
SENEUR Suivi des contaminants émergents dans l’environnement urbain et leur représentation sociale Stéphane Jérémie
Communauté d’agglomération du centre de la Martinique (CACEM)
SMS
site projet
Séparation des micropolluants à la source pour une réduction de l’impact toxique sur les milieux récepteurs Anne Bonneilh
Brigitte Savart

 

Lutte contre les résidus des rejets hospitaliers

Biotech Étude de la présence et du devenir de composés biocides dans les réseaux - Évaluation de la contribution d’un établissement hospitalier et proposition de solutions incluant un traitement innovant Marie Deborde 
IC2MP - Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers UMR CNRS 7285
Sipibel-Rilact
site projet
Risques et leviers d’actions relatifs aux rejets de médicaments, détergents et biocides dans les effluents hospitaliers et urbains - projet en appui sur le site pilote de Bellecombe (SIPIBEL) Elodie Brelot 
Géraud Bournet
GRAIE

 

Gestion intégrée des micropolluants dans les réseaux collectifs d’assainissement

Lumieau-Stra
site projet
Lutte contre les micropolluants dans les eaux urbaines à Strasbourg Maxime Pomies
Eurométropole de Strasbourg
Micropolis Élimination des micropolluants à Sophia Antipolis Ywann Penru SUEZ
Micro-reuse Solutions innovantes de réduction des micropolluants en sortie d’une station d’épuration des eaux usées de La Réunion pour l’optimisation de la réutilisation agricole des eaux usées traitées Bertrand Aunay 
BRGM - Direction de La Réunion
Regard
site projet
Réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise Mélodie Chambolle
SUEZ, Le LyRE
Rempar
site projet
Réseau Micropolluants du Bassin d’Arcachon Jean-Philippe Besse Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon (SIBA)

 

Gestion de la pollution drainée par temps de pluie

Matriochkas Rétention des micropolluants dans les eaux pluviales dans des ouvrages de gestion à la source - Évaluation des performances de techniques alternatives et application à différentes missions d’une collectivité locale Fabrice Rodriguez
IFSTTAR Nantes - LEE, ONEVU
Micromegas
site projet
Rôle des techniques alternatives sur la gestion des micropolluants dans les rejets urbains de temps de pluie (RUTP) - Comparaison système centralisé / système à la source Sylvie Barraud  INSA Lyon LGCIE DEEP - OTHU 
Laëtitia Bacot GRAIE
Roulepur
site projet
Solutions innovantes pour une maîtrise à la source de la contamination en micropolluants des eaux de ruissellement des voiries et parkings urbains Marie-Christine Gromaire
ENPC - LEESU

Lancement d’un appel à projets : Innovations et changements de pratiques

Vous êtes responsable dans une collectivité territoriale, d’un bureau d’études, d’un laboratoire de recherche, d’une entreprise, ou artisan… Vous souhaitez agir et innover collectivement pour la réduction des micropolluants et la protection de votre ressource en eau…
Répondez à l’appel à projets « Innovations et changements de pratiques : Lutte contre les micropolluants des eaux urbaines », autour des questions :


     Quelles solutions pour identifier et prioriser les micropolluants à enjeux ?   
 Quelles solutions et changements de pratiques pour éviter ou réduire leurs déversements dans les réseaux et leurs effets sur les ressources aquatiques ?

 

Face à la problématique grandissante des micropolluants, le Ministère de l’Ecologie, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et les Agences de l’eau, en partenariat avec le Ministère en charge de la santé, lancent conjointement un appel à projets sur les moyens de lutter contre les micropolluants des eaux usées urbaines.

Quels types de solutions innovantes peuvent être soutenues ?

Changements de pratiques des usagers et des professionnels, collecte ciblée des déchets, rétention ou traitement avant rejet dans les réseaux collectifs, aménagements urbains pour la gestion du pluvial et des surverses de réseau, produits de substitution, méthodes de mesures des micropolluants et de leurs flux, etc…

Quelles sont les caractéristiques principales des projets attendus ?

  •  Avoir une dimension partenariale et être portés de préférence par une collectivité territoriale
  •  Pouvoir tester en conditions réelles, sur le terrain, la faisabilité des solutions
  •  Intégrer plusieurs dimensions de la gestion des micropolluants : diagnostic, prévention, traitements innovants des micropolluants, métrologie (science des mesures), acceptabilité des projets par la population
  •  Etre porteurs d’innovation dans le domaine technologique ou vis à vis du changement des pratiques de gestion et des comportements.
  •  Intégrer l’étude coût-efficacité des solutions envisagées et définir les conditions de réussite ou les indicateurs de performance.

Contact : aap.micropolluants@onema.fr ou auprès des correspondants dans les bassins spécifiés dans le règlement de l’appel à projets.

 

Bilan des réponses à l'appel à projets

L’appel à projets « lutte contre les micropolluants dans les eaux usées » lancé en juin 2013 par le ministère en charge de l’Ecologie, l’Onema et les Agences de l’eau en partenariat avec le ministère de la Santé accompagne un dispositif européen et national de lutte contre la contamination des milieux aquatiques par les micropolluants.

13 projets viennent d’être retenus et seront validés par les commissions d’aides des agences de l’eau. Ces projets vont permettre, sur les 5 prochaines années (2014 - 2018) de tester des solutions innovantes de lutte contre les micropolluants ans les eaux usées.

Contexte

La directive cadre européenne sur l’eau (DCE) adoptée en 2000 et retranscrite dans la loi sur l’eau du 30 décembre 2006 impose de réduire voire de supprimer les émissions de substances dangereuses pour l’eau. Les micropolluants, agents chimiques issus des produits commerciaux ou industriels, composés organiques ou métalliques, résidus de médicaments, pesticides… font partie de ces substances dangereuses. Présents à des concentrations très faibles dans l’eau, ils peuvent avoir une action toxique.

Lancés successivement en 2010 et 2011, le plan national micropolluants et le plan national résidus de médicaments ont pour objectif d’améliorer la connaissance et de lutter contre ces polluants. Ces plans préconisent notamment le recours à des expérimentations territorialisées pour éprouver et valider les méthodes et outils de gestions de ces contaminants.

En 2013, la conférence environnementale a identifié comme chantier prioritaire la prévention des risques sanitaires et environnementaux en se focalisant sur le traitement des eaux usées domestiques.
Réduire voire supprimer les micropolluants dans l’eau est donc un enjeu essentiel pour la qualité de l’eau et des milieux aquatiques et la santé humaine. La recherche de solutions et de comportements innovants est aujourd’hui nécessaire pour mieux les connaître et réduire leur impact.

INNOVER ET CHANGER LES PRATIQUES DANS LES TERRITOIRES

L’appel à projets « micropolluants » favorise les dynamiques locales ; ainsi, il encourage les projets multi-partenariaux avec un portage bien souvent par une collectivité locale en associant des acteurs publics (collectivités, instituts de recherche ou de formation, universités, centres hospitaliers universitaires) et privés (PME/PMI, groupes industriels…).

Il intègre plusieurs dimensions de la gestion des micropolluants : diagnostic, prévention, hiérarchisation des actions à mener, traitements innovants, métrologie, acceptabilité sociale et économique des solutions (coût-efficacité…). Il promeut l’innovation au service de l’atteinte du bon état des eaux tant dans le domaine technologique que vis à vis des changements de pratiques et de gestion.

L’objectif à moyen terme est de créer une dynamique de réseau mettant en avant des « collectivités innovantes »et permettant d’assurer une visibilité des résultats, une démultiplication des solutions à tester et une valorisation au niveau national des acquis. Ainsi, les projets retenus vont tester en conditions réelles sur le terrain de la faisabilité des solutions.

BILAN DES PROJETS REÇUS

A la clôture de l’appel à projets, ce sont 34 manifestations d’intérêt qui ont été reçues.
Ces candidatures ont subi une première sélection et 20 projets ont été présélectionnés. A l’issue de la seconde sélection, 13 projets ont finalement été retenus. Les caractéristiques principales des 34 manifestations d’intérêt étaient les suivantes :

35 collectivités ont répondu à l’appel à projets
Des acteurs économiques qui ont également répondu à l’appel, favorisant dans le même temps la filière verte « eau et assainissement » (35 PME/PMI, 10 grands groupes industriels, 8 associations, 50 structures de R&D)
Une bonne couverture de l’ensemble des pollutions urbaines (pluviales, domestiques, hôpitaux…)
Des actions de réductions proposées en termes de traitements innovants des pollutions.
Une dimension sciences humaines et sociales prise en compte avec des expérimentations concrètes de changements de pratiques
Les 13 projets finalement retenus bénéficieront d’une enveloppe d’aides de 10 millions d’euros apportée par l’Onema et les agences de l’eau.
Localisation des 34
projets par bassins
Nombre de projets par type de polluants Nombre de projets par type de pressions
Résultats

Valorisation des résultats

Soyer M., Gauthey J. 2018. Lutter contre les micropolluants dans les milieux aquatiques : quels enseignements des études en sciences humaines et sociales ? Agence française pour la biodiversité. Collection Comprendre pour agir. 20 pages.

Livrables

Micropolluants et eaux pluviales

icone Projet Matriochkas - Performances épuratoires des bassins de retenue et des noues - rôle de la rétention et de la mobilisation des micropolluants - Etat de l'art - Rapport final - IFSTTAR 2016 - 68p.

Micropolluants et effluents hospitaliers

iconeProjet Sipibel-Rilact - Mise en évidence de solutions pour limiter les rejets polluants d'un établissement de soins : Etude au Centre Hospitalier Alpes Léman - 2015, 75p. + ann. 28p.
iconeProjet BIOTECH : Biocides, Occurrence, Traitement et Effluents Hospitaliers. PHASE 1 : Identification des principaux émetteurs de biocides dans le système de collecte et évaluation de la contribution du CHU à l'échelle de l'Agglomération. Rapport intermédiaire - 2016, 57p.

Micropolluants et individus

 Projet Cosmet'Eau

Micropolluants et effluents urbains

Projet Micropolis Indicateurs

Projet Lumieau - Réduction des rejets en micropolluants dans les entreprises de l’artisanat : étude du métier de peintre en bâtiment - 2018, 184p.

Sensibilisation / communication

Kits pédagogiques

Projet Sipibel : www.medicamentsdansleau.org

Films de sensibilisation

Projet Regard

Projet Lumieau - Ménage au naturel - Les dents de la mer

Projet SMS - Séparation des micropolluants à la source

Projet Micromégas - Rôle des techniques alternatives sur la gestion des micropolluants dans les rejets urbains de temps de pluie - Comparaison systèmes centralisés / systèmes à la source- INSA Lyon DEEP ( Thèse débutée en 2015) - R. Garnier, Ma thèse en 180sec - 2018

Série sur les volets sciences humaines et sociales Méthod'eau

Découvrir aussi...

Micropolluants : une pollution invisible de l'eau - MTES

Série de vulgarisation Méli Mélo

Interview de 2 chercheuses au sujet des micropolluants : Hélène Budzinski et Cécile Delolme (Le Monde)

Évènements

Évènements

2018

Cette journée vise à restituer et faire connaître, aussi largement que possible, les résultats du programme de recherche, à savoir :
- les connaissances acquises sur le suivi expérimental des dispositifs alternatifs centralisés et à la source effectués et la caractérisation des perceptions des micropolluants et des dispositifs techniques par les différents niveaux décisionnels d'acteurs ;
- les outils opérationnels qui ont été développés.

Dans le cadre du salon professionnel Cycl’eau, le colloque « Micropolluants et Innovation dans les eaux urbaines » s’est déroulé à Strasbourg, organisé par l’Agence de l'eau Rhin-Meuse et l'Eurométropole de Strasbourg, en partenariat avec l’Agence française pour la biodiversité, le Ministère de la transition écologique et solidaire et le pôle de compétitivité Hydréos. Ce fut l’occasion de partager expériences, expertises et « boite à outils » pour répondre à l’enjeu de la lutte contre les micropolluants dans les eaux usées urbaines.
Les présentations, les vidéos et une synthèse écrite reprenant les différents temps forts de ces 2 journées sont accessibles sur la page dédiée du site de l'agence de l'eau. Elles sont regroupées par thème selon le déroulé des journées. Les articles de presse relatifs au colloque sont aussi sur cette page.

Années précédentes